Carlos Ghosn : interdiction de quitter le Japon pour l'ancien patron de Renault

Libéré mercredi 6 mars, Carlos Ghosn a pu rentrer à son domicile de Tokyo (Japon) après plus de cent jours passés derrière les barreaux.

France 3

Casquette bleue sur la tête, masque et lunettes, Carlos Ghosn est méconnaissable sur les premières images de sa libération. Sa sortie de prison est un événement au Japon et des dizaines de caméras l'attendaient mercredi 6 mars pour saisir cet instant. Le véhicule qui conduit l'ancien patron de Renault est suivi depuis le ciel par des hélicoptères. À son arrivée dans le centre de Tokyo, il s'est débarrassé de son masque, a changé de vêtements et affiche une mine réjouie. Deux heures et demie plus tard, Carlos Ghosn réapparaît pour aller rejoindre son épouse.

Des déplacements sous surveillances

Son avocat a dû s'acquitter d'une caution de près de 8 millions d'euros pour offrir la liberté à son client. Une liberté tout de même restreinte. Pas d'accès à internet, interdiction de quitter le Japon, déplacements soumis à l'accord d'un juge... La liberté de Carlos Ghosn est soumise à des conditions drastiques. Son procès n'aura pas lieu avant plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn (avec une casquette bleue), le 6 mars 2019, à la sortie d\'un centre de détention de Tokyo. 
Carlos Ghosn (avec une casquette bleue), le 6 mars 2019, à la sortie d'un centre de détention de Tokyo.  (BEHROUZ MEHRI / AFP)