Cet article date de plus d'un an.

Affaire Carlos Ghosn : le Japon émet un mandat d'arrêt contre son épouse Carole, soupçonnée de faux témoignage

Cette annonce intervient un peu plus d'une semaine après la fuite de l'ex-PDG de Renault au Liban, alors qu'il était assigné à résidence à Tokyo dans l'attente de son jugement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Carlos et Carole Ghosn à Tokyo (Japon), le 3 avril 2019. (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Carlos Ghosn n'est pas le seul à être recherché par les autorités japonaises : son épouse Carole Ghosn est désormais visée par un mandat d'arrêt, a annoncé le parquet de Tokyo mardi 7 janvier. Elle est soupçonnée de faux témoignages dans l'enquête visant son mari.

Dans un communiqué, le parquet explique que Carole Ghosn est soupçonnée de fausses déclarations devant un tribunal de Tokyo en avril 2019, quand elle avait été interrogée sur ses éventuelles rencontres avec une personne non nommément citée, en lien avec les accusations contre l'ancien PDG de Renault-Nissan.

Une annonce qualifieé de "pathétique"

Le parquet la soupçonnait d'être entrée en contact avec des protagonistes de l'affaire. Son smartphone et un de ses deux passeports avaient notamment été saisis par les enquêteurs en avril dernier. Les juges japonais avaient par ailleurs interdit aux époux Ghosn de se voir ou de se contacter en attente du procès, leur autorisant uniquement deux visioconférences en novembre et à Noël.

Une porte-parole du couple Ghosn a qualifié l'annonce de ce mandat d'arrêt de "pathétique", rappelant qu'il y a neuf mois Carole Ghosn était "volontairement" retournée au Japon pour être interrogée par les enquêteurs du parquet et qu'elle avait été "libre de repartir sans accusations" contre elle.

Après la fuite de Carlos Ghosn au Liban, dans la nuit du 29 au 30 décembre, plusieurs médias ont présenté son épouse comme le cerveau de l'opération d'exfiltration. Carlos Ghosn, qui doit tenir une conférence de presse très attendue à Beyrouth mercredi, a cependant assuré la semaine dernière qu'il avait organisé sa fuite "seul". Il fait l'objet d'une demande d'arrestation par Interpol.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Carlos Ghosn

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.