Affaire Carlos Ghosn : la justice française émet un mandat d'arrêt international

Publié
Affaire Carlos Ghosn : la justice française émet un mandat d'arrêt international
FRANCEINFO
Article rédigé par
B.Thomas, L.Barbier - franceinfo
France Télévisions

Un mandat d'arrêt international a été émis par la justice française contre Carlos Ghosn. Cela s'inscrit dans une enquête d'abus de biens sociaux, blanchiment d'argent et corruption. 

Le bras de fer entre Carlos Ghosn et la justice française se poursuit, vendredi 22 avril. Dans la matinée, un mandat d'arrêt international a été émis par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) contre l'ancien patron de Renault-Nissan. Il est ciblé dans une enquête d'abus de biens sociaux, blanchiment d'argent et corruption. Cela concerne près de 15 millions d'euros de paiements suspects entre Renault-Nissan et son distributeur à Oman. Jean Tamalet, avocat de Carlos Ghosn, juge ce mandat "très surprenant". "Le juge d'instruction et le procureur de Nanterre savent parfaitement que Carlos Ghosn, qui a toujours coopéré avec la justice, fait l'objet d'une interdiction judiciaire de quitter le territoire libanais", rappelle-t-il.

Aucun accord d'extradition entre la France et le Liban

L'homme d'affaires est réfugié au Liban depuis 2019, après avoir fui le Japon où il était incarcéré. Si le mandat d'arrêt est exécuté, Carlos Ghosn sera directement présenté devant un juge d'instruction. Mais, comme il n'existe aucun accord d'extradition entre la France et le Liban, il y a peu de chances que cela aboutisse. Interrogé, Carlos Ghosn nie en bloc ces les faits qui lui sont reprochés et assure être prêt à se défendre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.