Automobile : les Français se détournent du diesel

En 2012, plus de six véhicules sur 10 roulaient au gasoil. L'an passé les constructeurs automobiles n'en commercialisaient plus que quatre sur 10. Prise de conscience écologique ou calcul économique ? France 2 vous en dit plus.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le diesel est en perte de vitesse et pourtant jusqu'à présent, c'était la motorisation préférée des Français. Pour la première fois, les particuliers lui préfèrent désormais des modèles plus vertueux comme les véhicules hybrides. "Ça ne fait pas de bruit, c'est souple, ça ne pollue pas", commente un homme au micro de France 2.

Impact sur la santé

Depuis quatre ans, les ventes de diesel dégringolent pour représenter 38% des achats. La motorisation essence a même dépassé le diesel en 2015 pour atteindre 57%. Les études sur la nocivité des particules fines plus présentes dans le gasoil que les autres carburants dissuadent de nombreux clients. Autre élément, l'affaire Wolkswagen a elle aussi joué un rôle dans le désamour des Français pour le diesel. Contrairement aux particuliers, les entreprises continuent à soutenir les marchés des véhicules diesel, car elles bénéficient d'avantages fiscaux sur ces modèles.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pompe à essence délivrant du diesel, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 1er octobre 2014.
Une pompe à essence délivrant du diesel, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 1er octobre 2014. (MAXPPP)