Automobile : le gouvernement veut booster l'électrique, qui peine à séduire

Le gouvernement veut convertir les automobilistes français à l'électrique. Un site a été lancé lundi 28 octobre pour tenter de lever les freins financiers et pratiques.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Brancher sa voiture à une borne électrique est devenu un geste quotidien pour un chauffeur de VTC qui a une voiture électrique depuis deux mois. Il n'y voit que des avantages : "Cela me revient à 500-600 euros d'économie par mois", détaille Siki Diakité. "C'est un bon paquet d'argent", ajoute-t-il. Pourtant, en France, la voiture électrique peine à séduire. Sur les 32 millions qui dévalent les pentes du pays, seulement 200 000 sont 100% électriques.

Véhicules encore trop chers

La raison est peut-être avant tout pragmatique. Avec certaines installations à domicile, il faut parfois jusqu'à 30 heures pour charger sa voiture. Quant aux bornes publiques, elles restent à développer : il y a moins de 25 000 points de rechargement en France. Enfin, rouler coûte cher : plus de 17 000 euros pour un modèle d'entrée de gamme. Mais les constructeurs n'ont pas le choix. Ils doivent vendre de l'électrique, car, dès 2020, ils seront soumis à des réglementations encore plus strictes sur les émissions de CO2.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Une voiture électrique en charge sur le parking du conseil départemental du Gers, le 18 février 2017 à Auch.
Une voiture électrique en charge sur le parking du conseil départemental du Gers, le 18 février 2017 à Auch. (PASCAL PAVANI / AFP)