Augmentation des péages : faut-il renationaliser les autoroutes ?

En moyenne, le prix des péages augmente de 0,82% à partir du 1er février. Régulièrement, le débat sur la privatisation de la gestion des autoroutes est relancé. Le Sénat a lancé une commission sur ces questions.

France 2

134 kilomètres, de plus en plus chers. France 2 a pris l'autoroute entre Voreppe (Isère) et Annecy (Haute-Savoie). Le péage coûte 20 centimes de plus, l'une des plus fortes augmentations de France. A partir du 1er février, toutes les autoroutes augmentent leurs tarifs de 0,82% en moyenne. Cette manne devrait-elle revenir dans les caisses de l'État ? Faut-il renationaliser les autoroutes ? Leur gestion a été confiée à des gestionnaires privés en 2006.

Des pénalités de 50 milliards d'euros pour l'État ?

En près de quinze ans, le chiffre d'affaires de ces sociétés s'est envolé. En 2018, il atteignait 10,47 milliards d'euros. "Les autoroutes, c'est un bien commun, ça nous appartient à tous et donc de remettre la main sur ce bien commun, c'est une chose qui paraît essentielle et puis surtout une manne financière", affirme Guillaume Gontard, sénateur PCF de l'Isère. Pour Gilles Dansart, spécialiste des transports et directeur de Mobilettre, il s'agit d'un projet irréaliste à cause des pénalités qui pourraient s'élever à 50 milliards d'euros pour l'État, infligées à la suite de la rupture de ces contrats de long terme. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le péage de Saint-Arnoult (Yvelines) sur l\'autoroute A 10, le 22 décembre 2019.
Le péage de Saint-Arnoult (Yvelines) sur l'autoroute A 10, le 22 décembre 2019. (MAXPPP)