Assurance chômage : les nouvelles propositions choc du Medef

Les syndicats et le patronat reprennent ce jeudi après-midi leurs lentes négociations sur les futures règles de l'assurance chômage. La délégation patronale a en effet transmis ses propositions aux syndicats. Dans ce document de 9 pages que France Info a pu consulter, on trouve plusieurs pistes pour réduire le déficit de l'Unedic.

(Ces négociations ont commencé le 22 février au siège du Medef © maxPPP)

Dans le viseur de la délégation patronale, il y a d'abord les seniors. Aujourd'hui, les chômeurs de plus de 50 ans sont indemnisés pendant 3 ans maximum, contre 2 ans pour les moins âgés. Or pour le Medef, la CGPME et l'UPA, cet avantage n'est pas justifié, car le taux d'activité des 50-59 ans est supérieur à celui de l'ensemble de la population active. Les trois organisations proposent donc de relever à 59 ans la possibilité de toucher une allocation pendant trois ans.

Autre piste choc, la modification du calcul de la durée d'indemnisation. Aujourd'hui, la règle, c'est un jour cotisé = un jour indemnisé. L'idée serait de la moduler en fonction des variations du taux de chômage. Le patronat souhaite aussi baisser l'allocation des chômeurs qui ne recherchent pas d'emploi.

La discussion avec les syndicats cet après-midi s'annonce mouvementée. D'autant que le Medef menace toujours de quitter la table des négociations le 9 mai si le gouvernement ne modifie pas d'ici là le projet de loi Travail.