Air France : pourquoi si peu de perturbations pour autant de grévistes ?

La grève des pilotes d'Air France commence ce samedi. Si le SNPL annonce 70% de grévistes, plus de 80% des vols sont assurés en moyenne. Explications.

(Les cadres sont mis à contributions pour assurer le pilotage © Getty Images)

Comment, avec autant de grévistes, Air France réussit-elle à faire décoller autant d'avions ? Les raisons sont multiples : d’abord parce les cadres sont mis à contribution. D'habitude, ils ne volent pas, ou peu, et sont occupés à des tâches managériales.

 

Comme il n'est pas question pour eux de faire grève, ce sont eux qui piloteront les avions ce week-end. Cela ne durera qu’un temps, notamment du fait des temps de repos à respecter. Ce qui laisse supposer que lundi ou mardi, le trafic pourrait être moins dense. 

Perturber, mais ne pas mettre à l’arrêt 

Par ailleurs, le but avoué du SNPL, ultra majoritaire à Air France, n’est pas de mettre Air France à l'arrêt, mais plutôt de perturber son fonctionnement. C’est ainsi que la grève a lieu par tranches : 3h le matin, 3h le midi, et 2h et demi le soir. La direction est alors tentée de décaler un vol de quelques heures, pour le faire décoller mieux vaut un vol retardé qu'un vol annulé évidemment.

 

Pour cette raison, la direction, en dévoilant son plan de vol, reste assez prudente : "des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure", dit-elle...