Agriculture : la framboise française concurrencée par la Serbe

On l'adore, on en mange de plus en plus, mais sait-on vraiment d'où vient la framboise ? Alors que sa consommation est en hausse, la production française de framboises est en chute libre.

France 2

Sensuelle et charnue, elle inspire les pâtissiers. Les Français adorent la framboise et pourtant depuis 15 ans, la production française s'est effondrée. 8 000 tonnes dans les années 2000, à peine 4 000 tonnes aujourd'hui. Le secteur n'est plus rentable et la framboise française menace de disparaître. Sur les Monts du Lyonnais, des dizaines de serres. C'est là que depuis vingt ans, Jean-Luc Blanc cultive à la main ce petit fruit délicat.

Une production française divisée par deux en 15 ans

Dans les années 90, il en récoltait 50 tonnes par an en plein champ. Aujourd'hui, avec ses deux associés et huit saisonniers, c'est dix fois moins. En cause : le phytophthora rubi, un champigon présent dans le sol qui attaque les racines. Il y a vingt ans, Jean-Luc Blanc a perdu tous ses framboisiers. La parade : cultiver hors-sol et sous abri. En France, les coûts de production s'élèvent donc à 11 euros de l'heure alors qu'en Espagne, c'est moitié moins. Mais le plus redoutable de nos concurrents est la Serbie. 110 000 tonnes de framboises récoltées l'an passé. C'est l'un des plus gros producteurs dans le monde. Dans le nord-ouest du pays, la framboise est baptisée "l'or rouge". Le savoir-faire de cette culture se transmet depuis des décennies dans le pays. Le salaire d'une "ramasseuse" est de 30 euros la journée seulement. Une concurrence donc aussi financière pour la France.

Le JT
Les autres sujets du JT