Restez allongé pendant deux mois pour la Nasa, vous pourrez gagner 16 500 euros

La Nasa, l'Agence spatiale européenne et le Centre allemand de l'aéronautique et l'astronautique mènent une expérience pour mesurer les effets de la gravité sur le corps. 

Depuis le 26 mars 2019, la Nasa, l\'Agence spatiale européenne et le Centre allemand de l\'aéronautique et l\'astronautique mènent une expérience pour mesurer les effets de la gravité sur le corps.
Depuis le 26 mars 2019, la Nasa, l'Agence spatiale européenne et le Centre allemand de l'aéronautique et l'astronautique mènent une expérience pour mesurer les effets de la gravité sur le corps. (DLR)

Vous rêvez d'hiberner, de vous reposer et de ne rien faire ? Alors ce job est peut-être fait pour vous : la Nasa, l'Agence spatiale européenne et le Centre allemand de l'aéronautique et l'astronautique cherchent des cobayes pour rester allongé pendant soixante jours moyennant 16 500 euros. Depuis mardi 26 mars, ces trois instituts mènent une expérience pour mesurer les effets de la gravité sur le corps et notamment l'atrophie osseuse et musculaire dont sont victimes les astronautes lors des longs séjours dans l'espace.

Vingt-quatre volontaires – 12 femmes et 12 hommes – ont déjà répondu à l'appel mais les chercheurs ont besoin d'autres candidats (site en allemand) pour la prochaine phase expérimentale de septembre à décembre 2019. Le profil recherché ? Des femmes en bonne santé âgées de 24 à 55 ans, non fumeuses et mesurant entre entre 1,53 et 1,90 mètres. Un bon niveau en allemand est également requis. 

Un régime alimentaire adapté

L'expérience, baptisée l'Artifical Gravity Bed Study (AGBRESA), se déroule à l'Institut de médecine aérospatiale DLR de Cologne, en Allemagne. Au total, les volontaires y restent 89 jours en comptant les phases de familiarisation et de récupération. Ils s'allongent sur une centrifugeuse qui sert à créer la gravité artificielle et réalise une rotation chaque jour.

Impossible de se lever pendant cette période. Les repas, la toilette, les loisirs (lire, regarder la télévision)... tout se fait en position couchée, sans relever la tête. "Les mouvements des participants seront limités, de sorte que les muscles, les tendons et le système squelettique seront moins sollicités", explique le centre allemand dans un communiqué. Les lits sont inclinés de six degrés vers le haut de la tête pour simuler "le déplacement des fluides corporels des astronautes dans un environnement de microgravité", précise-t-il. 

Le régime alimentaire est adapté pour ne pas prendre de poids et recevoir tout ce dont le corps a besoin. Mais les scientifiques préviennent : les repas ne sont pas "très sains" – il y a parfois des crêpes ou des friandises – mais ils sont préparés sans additifs ni édulcorants artificiels. Alors, tentés ?