La France, partenaire majeur des pays du Golfe

Sur le plateau du 20 Heures, Étienne Leenhardt décrypte les relations économiques que la France a développées au Moyen-Orient, notamment avec le Qatar et l'Arabie saoudite.

FRANCE 2

Lundi 4 mai, François Hollande a signé le contrat de vente au Qatar de 24 avions Rafale pour plus de 6 milliards d'euros. Après la cérémonie solennelle à Doha, il sera l'invité d'honneur d'un conseil de coopération organisé en Arabie Saoudite. Comment la France est-elle devenue un partenaire privilégié des pays du Golfe ?

Pour comprendre la place grandissante de la France dans les relations commerciales avec le golfe Persique, Étienne Leenhardt s'appuie sur la géopolitique locale. "Historiquement, il y a deux blocs qui s'affrontent : le bloc des pays chiites – Iran, Irak et Syrie – et le bloc des pays sunnites – Arabie saoudite, Qatar et toutes les monarchies du golfe Persique. Quand le président de la République français rencontre le président iranien et qu'il lui dit 'sur le nucléaire, nous resterons extrêmement fermes', il devient pour les pays sunnites un allié fiable, beaucoup plus fiable que les États-Unis, même si l'Amérique reste incontournable dans la région."

L'État français prêt à faire des concessions

Alors que certains évoquent une "diplomatie du porte-monnaie", le journaliste explique que "la version officielle, c'est  d'abord que la France pense que sa politique est la bonne pour la région. Ensuite, si cela lui permet de signer des contrats supplémentaires, elle ne va pas bouder son plaisir, quitte à devoir assumer des choses plus désagréables. François Hollande arrive ce soir dans un pays où les libertés individuelles n'existent pas."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Rafale vole au-dessus de Mérignac (Gironde) lors d\'une démonstration, le 4 mars 2015.
Un Rafale vole au-dessus de Mérignac (Gironde) lors d'une démonstration, le 4 mars 2015. (REGIS DUVIGNAU / REUTERS)