Iran : un avion de ligne finit son atterrissage sur une autoroute

L'accident a eu lieu lundi matin. "Le pilote a posé l'appareil trop tard [...], ce qui a conduit l'avion à sortir de la piste et à s'arrêter sur un boulevard" adjacent à l'aéroport, a rapporté la télévision iranienne. 

Un avion iranien a atterri sur une autoroute dans le sud-ouest du pays, à Bandar-e Mahshahr, après avoir fait une sortie de piste, le 27 janvier 2020. 
Un avion iranien a atterri sur une autoroute dans le sud-ouest du pays, à Bandar-e Mahshahr, après avoir fait une sortie de piste, le 27 janvier 2020.  (MOSTAFA GHOLAMNEZAD / ISNA / AFP)

Un avion de ligne iranien a fait une sortie de piste, lundi 27 janvier au matin, lors de son atterrissage, et a fini sa course sur une autoroute, sans faire de victimes, selon la télévision d'Etat. L'accident s'est produit à Bandar-é Mahchar, dans le sud-ouest de l'Iran.

"Le pilote a posé l'appareil trop tard [...], ce qui a conduit l'avion à sortir de la piste et à s'arrêter sur un boulevard" adjacent à l'aéroport, a rapporté la télévision. Les 135 passagers et l'équipage de l'avion, un McDonnel Douglas MD-83 de la compagnie iranienne Caspian Airlines, sont sortis indemnes de cet accident, a rapporté la télévision. 

Un journaliste de la télévision d'Etat qui voyageait à bord de l'avion a déclaré que le train d'atterrissage arrière s'était cassé et que l'avion avait glissé sur le ventre jusqu'à son point d'arrêt. Selon l'organisation iranienne de l'aviation civile, une enquête a été ouverte sur les causes de l'accident.

Une flotte aérienne vieillissante 

L'Iran accuse régulièrement les Etats-Unis de mettre en danger son système de transport aérien du fait des sanctions économiques américaines contre la République, qui rendent difficiles la maintenance et la modernisation des flottes vieillissantes des compagnies du pays.

L'industrie du transport aérien en Iran a été soumise à partir de 1995 à un embargo américain, empêchant les compagnies d'acheter des avions civils ou des pièces détachées et les forçant à clouer au sol une partie de leur flotte.