VIDEO. Flyboard : trois questions sur l'invention qui a permis à Franky Zapata de traverser la Manche

Avec son Flyboard, Franky Zapata rêve de révolutionner les transports urbains. Son engin, en partie financé par l'armée, pourrait équiper à l'avenir les commandos des forces spéciales.

FRANCE 2

C'est un engin qui pourrait révolutionner nos vies. À l'avenir, le Flyboard de Franky Zapata pourrait se substituer à nos trottinettes et vélos en libre-service. "Moi si je pouvais, je le ferais, même à mon âge", indique une Parisienne interrogée dans la rue. Cela fait des décennies que l'armée s'intéresse de près aux appareils volants. Le 14-Juillet dernier, le public a assisté à une démonstration de Flyboard sur les Champs-Élysées (Paris). Un spectacle loin d'être anodin, car l'armée française a investi dans cet appareil pour faciliter ses opérations.

Un concurrent au Royaume-Uni

"Cela peut servir à évacuer un blessé, ce qu'on appelle une évacuation sanitaire, ça peut servir de plateforme logistique pour aller transporter des munitions", détaille le directeur de l'Agence innovation défense, Emmanuel Chiva. Au Royaume-Uni, un ancien réserviste, Richard Browning, a lui aussi inventé son propre engin volant équipé de cinq réacteurs intégrés. Entre ces différents projets, la bataille des airs ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Franky Zapata, le 24 juillet  à Saint-Inglevert (Pas-de-Calais).
Franky Zapata, le 24 juillet  à Saint-Inglevert (Pas-de-Calais). (DENIS CHARLET / AFP)