Crise sanitaire : la reconversion forcée des pilotes d'avion

En mettant le monde à l’arrêt, la pandémie de Covid-19 a placé au chômage forcé de nombreux pilotes d’avion. Certains ont pris la décision de se reconvertir.

France 2

Le secteur de l'aérien ne redevrait pas retrouver son niveau d’avant-crise avant 2024. Que faire des milliers de pilotes qui ne volent plus ? “Un pilote qui ne vole pas, plus le temps passe, moins il est employable“, explique anonymement un co-pilote français. Ce dernier a accepté un contrat d’auto-entrepreneur dans une compagnie low-cost d’Europe de l’Est. Il ne gagnera ce mois-ci que 300 euros. Les abus sont de plus en plus fréquents, certaines compagnies allant même jusqu'à demander aux pilotes de payer pour pouvoir voler.

En Suisse, une reconversion vers le train

Faute de travail, de nombreux pilotes optent pour la reconversion. En Suisse, une idée a émergé : transformer les pilotes d’avion en conducteurs de train. C’est le cas de Carlos Spruengli, qu’ont rencontré les journalistes de France Télévisions. Il s’apprête à signer un contrat dans une compagnie ferroviaire. “C’est comme dans une relation, raconte-t-il. Si l’autre partie ne veut rien de toi, alors tu dois prendre ton orgueil et continuer…“.

Le JT
Les autres sujets du JT
Crise sanitaire : la reconversion forcée des pilotes d\'avion
Crise sanitaire : la reconversion forcée des pilotes d'avion (France 2)