Boeing disparu en Indonésie : une première boîte noire récupérée

Il s'agit de l'enregistreur de vol. L'autre boîte noire, qui contient la trace des conversations de l'équipage, a perdu sa balise, et sera donc plus difficile à retrouver.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des marins indonésiens repêchent, le 12 janvier 2021, un débris du Boeing de Sriwijaya Air disparu en mer trois jours plus tôt. (ANTON RAHARJO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Elle permettra peut-être d'éclaircir les causes d'un crash qui a causé la mort des 62 personnes à bord. Une des deux boîtes noires du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air qui s'est abîmé en mer au large de Jakarta (Indonésie) samedi 9 janvier a été retrouvée mardi par des plongeurs. La seconde est toujours recherchée.

La boîte qui a été repêchée est le Flight data recorder (FDR), qui enregistre les paramètres de vol. Ses données devraient être disponibles au bout de "deux à cinq jours", si tout se passe bien, et pourraient commencer à révéler les circonstances de l'accident, a précisé Soerjanto Tjahjono, le chef de l'agence indonésienne de sécurité des transports.

Aucun signal de détresse n'avait été envoyé

Pour l'instant, les autorités n'ont donné aucune piste sur ce qui a pu provoquer le crash de cet appareil âgé de 26 ans, quelques minutes seulement après son décollage de Jakarta. L'avion a soudainement chuté de quelque 10 000 pieds (3 000 mètres) en moins d'une minute, et plongé dans la mer de Java.

L'autre boîte noire, l'enregistreur des conversations de la cabine de pilotage (CVR), n'a pas encore été retrouvée, et la tâche s'annonce ardue, car elle a perdu sa balise.

Lundi, les enquêteurs indonésiens avaient révélé que l'équipage n'avait envoyé aucun signal de détresse avant la disparition de l'appareil, et que les enregistrements de ses échanges avec les contrôleurs aériens n'avaient rien révélé d'anormal.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.