Accident d'un Boeing en Indonésie : l'équipage n'avait pas envoyé de signal de détresse

Les conversations enregistrées entre l'équipe et les contrôleurs aériens ne laissent transparaître aucune inquiétude, a révélé un enquêteur, alors que les boîtes noires sont encore recherchées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enquêteurs indonésiens étudient, le 11 janvier 2021 à Jakarta, les débris retrouvés après le crash en mer d'un Boeing de Sriwijaya Air deux jours plus tôt. (ADEK BERRY / AFP)

Pourquoi un Boeing 737-500 de Sriwijaya Air a-t-il disparu en mer en Indonésie, samedi 9 janvier, avec 62 personnes à bord ? Si ce crash reste un mystère, un responsable de l'enquête a révélé, lundi, que l'équipage n'avait pas envoyé de signal de détresse avant de tomber en mer.

Un enregistrement des communications de l'équipage avec les contrôleurs aériens révèle des dialogues de routine, et aucun échange avant que l'appareil ne plonge de 10 000 pieds en moins d'une minute et s'abîme en mer quelques minutes après son décollage de Jakarta.

L'avion était probablement intact avant le crash

"C'est comme une conversation normale et il n'y a rien d'inquiétant", explique Nurcahyo Utomo, enquêteur de l'agence indonésienne de sécurité des transports, à l'AFP. "Il n'y a pas mention d'une situation d'urgence ou de quelque chose de ce type."

Les données préliminaires suggèrent que l'avion était "très probablement" intact quand il a touché l'eau, a-t-il ajouté. "Mais nous ne savons pas à ce stade ce qui a causé le crash."

Les recherches sont toujours en cours pour retrouver les deux boîtes noires de l'avion, donc le signal a été localisé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.