Airbus : ses sous-traitants se frottent les mains

Au lendemain de la vente record signée par Airbus, France 2 s'est rendue chez un sous-traitant pour qui l'annonce est une excellente nouvelle.

France 2

Hier, mercredi 15 novembre, on apprenait la bonne nouvelle : un super contrat réalisé par Airbus, qui va devoir fabriquer 430 appareils supplémentaires. Cette seule commande va fournir du travail pendant sept ans aux 3 000 salariés et les retombées pour les sous-traitants sont importantes. Le sous-traitant en mécanique de précision que France 2 a rencontré ce jeudi travaille depuis 40 ans pour Airbus. La bonne santé de l'entreprise dépend donc des contrats remportés par l'avionneur.

Pérenniser l'activité sur cinq ans

La vente de mercredi c'est pour ce patron l'assurance de pérenniser l'activité pour cinq ans. À la pause café ce jeudi matin les salariés avaient le sourire, notamment les plus jeunes. Conséquence directe et concrète, un jeune en alternance depuis quelques mois rencontré par France 2 devrait lui aussi profiter du contrat. Des investissements en robotisation sont prévus pour 2018, car les sous-traitants toulousains et français doivent rester compétitifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Airbus à Blagnac, au sud de Toulouse, en avril 2011.
L'usine Airbus à Blagnac, au sud de Toulouse, en avril 2011. (PASCAL PAVANI / AFP)