2015, un bon cru pour les ventes de champagne

Après quatre ans de baisse, le marché s'est stabilisé. A l'exportation aussi, la dynamique est là et profite aux grandes comme aux petites maisons de champagne.

France 3

Le champagne, ce sont des bulles, une couleur dorée et un son qui pétille. Et en 2015, encore plus que les autres années, puisque que le chiffre d'affaires du secteur a atteint près 5 milliards d'euros.

Chez ce caviste de Reims, dans la Marne, le champagne s'est bien vendu l'an dernier. Les clients de plus en plus connaisseurs ont délaissé les marques les plus connues au profit de la découverte. "Nos clients viennent avant tout chercher un conseil et en règle générale, des champagnes de vigneron, des champagnes qu'on trouve moins facilement et qui ont une grande typicité, suivant la région ou le lieu où ils sont produits", expliquent Guillaume Rodriguez, de la cave Colbert. 

2015 devrait être une année record pour les ventes

A Ay, toujours dans la Marne, à peine les fêtes terminées, les expéditions de champagne reprennent dans cette coopérative. Ici, 60% du chiffre d'affaires est réalisé à l'export. Mais le marché français reste le marché numéro un, même s’il stagne ces dernières années. Le secteur reste très dynamique et 2015 devrait être une année record, avec encore une marge de progression. Une bouteille de vin pétillant sur dix consommée dans le monde est une bouteille de champagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les médias anglo-saxons comme le \"Daily Mirror\" ont rapporté, début novembre, que \"boire trois verres de champagne par semaine pourrait aider à conjurer la démence et la maladie d\'Alzheimer\".
Les médias anglo-saxons comme le "Daily Mirror" ont rapporté, début novembre, que "boire trois verres de champagne par semaine pourrait aider à conjurer la démence et la maladie d'Alzheimer". (MAXPPP)