Economie : changement sur les résidences secondaires

a revoir

Diffusé le 02/09/2013Durée : 00h40

lL faut trsamettre son énergie.

Et on reviendra tout à l'heure sur la rentrée côte parents, avec ce que certains nomment un mal moderne : la pression parfois étouffante sur les enfants. D'abord, l'actualité économique. C'est l'un des changements de ce mois de septembre. Il concerne les résidences secondaires. En France, 3 millions de français en possèdent une. Pour relancer le marche immobilier, et pendant un an, le gouvernement abaisse d'un quart la taxation de la plus-value réalisée sur la vente d'une résidence secondaire.

Il a différé la vente de sa résidence secondaire pour bénéficier d'un abattement fiscal favorable.

J'ai économisé 25.000 euros.

Vous auriez dû les payer si vous l'aviez vendu il y a une semaine.

Oui.

Tout propriétaire vendant qu'il possède depuis moins de 22 ans doit payer une taxe sur la plus-value. Depuis hier, toutes les ventes conclues juqu'au 31 août 2014 bénéficient d'un abattement exceptionnel, moins 25% sur le montant de la plue-value. Voici un exemple, avec un pied à terre en Ile-de-France, détenu detenu depuis 10 ans : Pour une grande villa dans le Var détenue depuis 20 ans : Pour les professionnels, si ce coup de pouce est le bienvenu, il ne va pas augmenter l'offre de logement en France.

Elle est annnoncee comme un choc pour l'offre de logement. Mais cela n'aura aucun effet. Les résidences secondaires sont situées sur des zones non tendues. Il aurait fallu faire ce choc de l'offre dans les grandes villes.

Tous les propriétaires ne profiteront pas de cette mesure fiscale.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==