Cet article date de plus de huit ans.

Douane : saisie record de faux médicaments

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Reconstruire une cabane ailleurs ne leur fait pas peur. Ils disent n'avoir plus rien à perdre.

Interpol se mobilise dans le monde entier contre la contrefaçon de médicaments. En France, 600.000 gélules ont été saisies en seulement une semaine. Des comprimés qui viennent surtout d'Asie, notamment d'Inde, et qui peuvent s'avérer très dangereux pour la santé.

Dans ce centre de tri postal au sud de Paris, des milliers de paquets. A l'intérieur, des contrefaçons ou du tabac. Et souvent des boîtes de pharmacie suspectes.

A première vue, ça pourrait être un médicament, sans autorisation de mise sur le marché. Donc c'est détruit.

La douane voit arriver de nouveaux médicaments illégaux. Dans cet entrepôt, le résultat de 2 semaines de fouilles.

On trouve des crèmes à blanchir, de 5 à 30 kg par colis. Aussi des médicaments contre les troubles érectiles.

Des médicaments interdits, souvent commandés sur Internet. 13 % des Français disent acheter en ligne des médicaments sans ordonnance. Or des sites vendent des produits contrefaits, parfois 100 euros le paquet. La moitié des médicaments sur Internet seraient des faux. Sur la boîte, des promesses mensongères, comme celle-ci interceptée dans un colis postal venant de Chine. L'emballage vend un produit 100 % naturel.

C'est du sildénafil, le principe actif du Viagra. Elle n'est pas naturelle, c'est un composé de synthèse, qui en France est uniquement vendu en pharmacie sur ordonnance.

Des pillules souvent produites en Chine, Inde et Tha' l'Iande. Ce trafic mondial est tenu par des réseaux criminels souterrains, mais pas seulement.

Vous avez aussi des producteurs légaux, qui produisent des médicaments falsifiés pour l'Europe.

Les ventes de médicaments illégaux représenteraient jusqu'à 145 milliards d'euros par an.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.