Don de RTT : le débat au Sénat

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 30/04/2014Durée : 00h50

Le Sénat va débattre aujourd'hui du don de RTT. Il s'agit de faire cadeau de ses journées de congés à un collègue pour qu'il puisse s'occuper de son enfant gravement malade. Cette disposition, qui existe dans certaines entreprises privées, pourrait être étendue au secteur public. On l'appelle la loi Mathys, du nom d'un enfant atteint d'un cancer que son papa a pu accompagner grâce a la solidarité de ses confrères.

Aujourd'hui, il fait le déplacement à Paris, car si le don de RTT va bientôt être légalisé, c'est grâce à lui. Christophe Germain est l'un des premiers en 2009 à avoir bénéficié des jours de congés de ses collègues pour être auprès de son fils Mathys, atteint d'un cancer du foie.

J'ai eu 170 jours. Je sais ce que j'en ai fait. Ce temps a été précieux. Je l'ai donné pour mon fils. On a pu mettre en place une hospitalisation à domicile, ce qui n'aurait pas été possible si j'avais été au travail.

Touché par l'histoire de ce papa, le député de la Loire a voulu en faire une loi. Sont concernés les parents d'enfants gravement malades de moins de 20 ans.

Il faudra que le décret soit signé très rapidement si la loi est votée, car il y a vraiment des familles qui sont en attente, soit 1.500, qui attendent ce geste.

Il y a 7 ans, ce couplé avait lui aussi bénéficié dé la générosité de ses collègues de travail: 180 jours pour soutenir leur fille malade d'un cancer qui a fini par l'emporter.

Le corps médical demande que les parents soient là. Il faut qu'on puisse le faire sans perdre trop d'argent, car la vie continue.

Aujourd'hui, ce jeune de 17 ans est en rémission d'une leucémie. Pour rester à son chevet, son père a déjà reçu 50 jours de congés des autres salariés de la SNCF.

C'était grandiose. On ne peut pas savoir ce que ça représente.

Pour les parents, cette solidarité a été spontanée. D'autres pourront bientôt en bénéficier sans avoir à se battre.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==