Voyage : les Pouilles italiennes, un fragile paradis bleu

France 2 vous fait voyager en Italie, l'un des cinq pays les plus visités au monde. Le pays attire avec son climat, ses villes, sa gastronomie, et bien d'autres choses. Première escale dans les Pouilles, à Polignano a Mare.

FRANCE 2

Quand elle était grecque, elle s'appelait Napolis, la nouvelle ville. La petite cité de Polignano a Mare a ensuite été tour à tour romaine, arabe et même normande. Cela fait 25 siècles que du haut de sa falaise, la ville blanche domine l'Adriatique. Il est cinq heures. Comme chaque jour à l'aube, Domenico part au large. Il répète les mêmes gestes depuis 50 ans. Il est loin le temps des pêches miraculeuses. Polignano a longtemps été un simple village de pêcheurs. La petite cité des Pouilles est d'ailleurs tout entière tournée vers la mer. Aujourd'hui encore, au cœur de son dédale de ruelles, de placettes et d'églises, vestiges de sa splendeur, il y a toujours en toile de fond le bleu intense de l'Adriatique.

Une cité bâtie sur des grottes

L'amour, un enfant du pays a su l'exprimer. Pour cela, on lui a érigé une statue. En 1958, Domenico Modugno chantait Nel blu dipionto di blu, plus connue sous le titre de sa reprise en anglais, Volare, un hymne à son village natal. Un succès dont les habitants de Polignano sont aujourd'hui aussi fiers que de leurs calanques aux eaux turquoise, cachées entre les falaises. C'est de l'une d'elles qu'un géologue local, part inspecter les grottes marines au-dessus desquelles le village est construit. La grotte la plus spectaculaire est un véritable palais aquatique. Dans sa partie supérieure, elle abrite un restaurant de luxe ; un lieu magique, mais fragile. Depuis toujours, celles-ci servent aussi de plongeoirs naturels. À Polignano, on dirait que, comme dans la chanson, tout le monde ne rêve que de voler dans le bleu infini.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pêcheur à Polignano a Mare, en Italie.
Un pêcheur à Polignano a Mare, en Italie. (FRANCE 2)