Tourisme : un début de saison difficile

Dans un contexte d'attentats terroristes et de météo maussade, le début de la saison touristique a été terne pour les professionnels.

France 3

À cause de la météo et des attentats, notamment, le début de la saison touristique estivale semble avoir été mauvaise pour 2016. Marseillan (Hérault), au sud de Sète. C'est le paradis des enfants et des familles. À 100 mètres de la plage, l'avenue de la Méditerranée a des allures de petite Floride, avec ses élégantes rangées de palmiers. En ce dimanche 31 juillet, dernier jour du mois, il est un peu tôt pour faire le bilan de la saison touristique qui a connu un début difficile : "on a eu une météo capricieuse qui n'a pas permis d'avoir les flux attendus sur les mois de mai et juin", témoigne Mireille Carniel-Favre, de l'office du tourisme de l'Hérault.

Une fin de saison prometteuse

Les commerçants, eux aussi sont pessimistes, comme Didier Daband, épicier, qui affirme que "juillet a été des plus moyens" et qui "ne pense pas que ce soit une bonne saison". Pascal Marza, patron de restaurant, estime pour sa part que, "aujourd'hui nous sommes dans une très belle saison". Les campings, quant à eux, affichent complet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS patrouillent sur une plage de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), le 21 juillet 2016.
Des CRS patrouillent sur une plage de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), le 21 juillet 2016. (DAMIEN MEYER / AFP)