Tourisme : les stations balnéaires sont pleines

La grève a des effets sur l'activité touristique avec une très forte baisse dans la capitale. Certaines stations balnéaires ont fait le plein le week-end du 28-29 décembre et sont optimistes pour le Nouvel An. Des vacanciers cherchent le calme loin du stress de Paris.

FRANCE 3

Au pied des remparts sur la plage du Sillon à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), les touristes sont bien présents. Avec une météo ensoleillée, l'objectif est de prendre le large, loin du climat social tendu. "Je viens de Boulogne-Billancourt. On est venu à Saint-Malo en voiture, peu importe les grèves. On avait vraiment besoin de sortir de Paris, de tout le brouhaha lié aux grèves", explique un homme. Beaucoup sont venus en voiture. Les parkings de la ville affichent complet. Les grèves de la SNCF ne semblent pas gâcher les vacances. Dans une crêperie du centre-ville en service continu, on s'étonne presque de l'affluence.

Beaucoup de monde à Saint-Malo et Honfleur

"Les gens ont dû se déplacer autrement, en Blablacar, et prendre leur précaution avant. Il y a beaucoup de monde à Saint-Malo", souligne Nathalie Cron, gérante de la crêperie La Tempête. À Honfleur ( Calvados), même tableau. La fréquentation toujours importante en décembre ne fait pas défaut. Il faut dire qu'en période de fête, le port a sorti ses atouts culinaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'île de Cézembre, au large de Saint-Malo, en Bretagne.
L'île de Cézembre, au large de Saint-Malo, en Bretagne. (DAMIEN MEYER / AFP)