Sud-Est : avec la canicule, les grottes font le plein de visiteurs

Pour fuir les fortes chaleurs dans le Sud-Est, de nombreuses personnes visitent les grottes, comme celle de Chorange, en Isère.

Des visiteurs admirent les formations calcaires de la grotte de Choranche, en août 2007. Photo d\'illustration.
Des visiteurs admirent les formations calcaires de la grotte de Choranche, en août 2007. Photo d'illustration. (MAXPPP)

Alors que le Sud-Est de la France suffoque sous la chaleur, et que treize départements sont en vigilance orange à la canicule jusqu'au 4 août, chacun essaie de trouver la bonne idée pour se mettre au frais. La grotte de Choranche (Isère), dans le parc naturel régional du Vercors, a vu sa fréquentation grimper en flèche ces derniers jours.

En Isère, les touristes se réfugient dans la grotte de Choranche pour fuir la chaleur : le reportage de Nathalie Rodrigues (France Bleu Drôme Ardèche)
--'--
--'--

"10 degrés dans l'air et 8 degrés dans le lagon"

Les touristes ont tous le même look quand ils débarquent à la billetterie : front dégoulinant de sueur et petit short. Entre les 37 degrés dehors et les 10 degrés au cœur de la montagne, ils ont vite fait leur choix. Mais, dès les premiers pas dans la grotte, certains grelottent déjà. "C'est vrai que je ne pensais pas qu'il faisait si froid", reconnaît Laurence, vêtue d'un débardeur, au micro de France Bleu Drôme Ardèche. La plupart des touristes ont enfilé un petit gilet, voire une doudoune. Pour les plus étourdis, des ponchos sont prêtés sur place. Plus loin, une femme confirme qu'elle est venue "entre autres" en raison de la chaleur.

Pendant la visite, le guide Yoann, manteau sur le dos, adapte son discours au sujet du moment, la canicule : "Ces centaines de mètres de calcaire nous surplombent et nous protègent, indique-t-il aux visiteurs. Donc, été comme hiver : 10 degrés dans l'air et 8 degrés dans le lagon. L'eau est fraîche !".

300 à 500 personnes en plus

La fréquentation de la grotte de Choranche est boostée par les fortes chaleurs. "Sur les journées classiques, on fait entre 900 et 1 000 personnes. Sur les journées où il fait très chaud, on gagne bien entre 300 et 500 personnes, note Leslie Huaux, l'assistante d'exploitation du site. C'est énorme oui !" 

On rajoute des visites à ce moment-là. On a suffisamment de guides pour accueillir les personnes et faire les visites toutes les 15 à 20 minutes.Leslie Huaux, assistante d'exploitation de la grotte de Choranche (Isère)

Les grottes du sud Ardèche, comme à l'Aven d'Orgnac ou Saint-Marcel d'Ardèche, enregistrent, elles, une hausse de 10 à 15% de la fréquentation les jours de canicule.

La visite de la grotte de Choranche ne dure qu'une heure et, à la sortie, lorsqu'ils poussent le petit portail, les touristes retrouvent la chaleur. "On serait bien resté dedans", s'exclame une femme. "Par ces journées-là, c'est très agréable. Quand il fait très chaud dehors, au moins on a une petite soupape de fraîcheur", indique l'un des visiteurs. Il y a parfois aussi des situations cocasses à la sortie : "T'as de la buée sur les lunettes en sortant",lance une femme dans un éclat de rire. Attention au choc thermique...