"En janvier, on va rattraper tout ça !" : quand les salles de sport sont désertées pendant les fêtes

La fin d'année est une période creuse pour les salles de sport. Les adhérents se font discrets et certains clubs ont même préféré fermer quelques jours. Les bonnes résolutions reprendront après les vacances de Noël.

Des tapis de course dans une salle de sport (Illustration)
Des tapis de course dans une salle de sport (Illustration) (MAXPPP)

Après la course aux cadeaux et avant les cotillons du Nouvel An, les amateurs de salles de remise en forme se font discrets. Certains clubs de sport ont même préféré fermer quelques jours, faute de clients. D'autres restent ouverts mais en réduisant la voilure. Les salles en profitent pour souffler avant la grande affluence du début d'année. 

Une quarantaine d'appels pour remotiver les clients

Habituellement, lors de la pause du midi, on s'y presse pour transpirer. "C'est la partie de la journée où vous drainez tous les bureaux", confirme Samia, qui gère le club Form's & Fitness d'Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Mais entre Noël et le Nouvel An, cette salle familiale située aux pieds des immeubles de grandes sociétés, qui compte 4 000 adhérents dont 1 000 permanents, est quasi déserte. Les tapis de running et les salles de stretching ne sont pas pris d'assaut. "C'est la grande surprise par rapport à l'année dernière, on a beaucoup moins de monde", constate la responsable.

Loin de se laisser décourager par cette baisse d'activité, elle s'est retroussée les manches et a appelé une quarantaine d'adhérents en quelques jours. "Sachant qu'on est quand même une salle à taille humaine, on a vraiment une proximité avec les clients, voire adhérents, voire maintenant même amis pour certains", explique-t-elle. L'objectif de ces appels : demander aux clients pourquoi ils délaissent leur salle. "Parfois il faut les booster un petit peu", justifie l'entraîneur sportif. 

Le rush des bonnes résolutions en perspective

De son côté, Aurélie, la coach sportif, a annulé les cours collectifs. Elle improvise des programmes individuels, taillés sur mesure. Elle ne veut pas culpabiliser les adhérents qui s'affranchissent un peu de l'effort physique pour les deux semaines de vacances. "Je conseille de prendre du plaisir aussi pendant les fêtes. C'est important de se reposer, d'autant plus que c'est une période où on est fatigué et la météo n'arrange pas les choses", fait-elle remarquerPour autant, pas question d'abandonner les bonnes résolutions : "En janvier, on va rattraper tout ça !"

Et les clients seront justement nombreux à vouloir rattraper le coup au retour des vacances. Après le creux de la vague, Samia attend le flot des lendemains de fêtes. Le même phénomène qui se produit en fin d'été, au retour des grandes vacances : les fameuses bonnes résolutions. "On a beaucoup mangé, on a fait beaucoup d'excès, on a bien bu et après on va fêter tout ça sur les différents plateaux, notamment en cardio et musculation", prédit Samia. Aurélie a quant à elle un programme déjà précis en tête : "Je ne suis pas trop dans le cardio donc plus de la musculation : les fessiers, les cuisses, les trucs de fille quoi !" Après les fêtes, retour au sport pour reprendre le contrôle de son corps. 

Les salles de sport désertées entre les fêtes de fin d'année : le reportage de Cécilia Arbona
--'--
--'--