Cet article date de plus de sept ans.

Départs en vacances : le trafic TGV très perturbé dans le nord de la France

Une panne d'alimentation électrique a été causée par la foudre. Un TGV et un Eurostar avec 1 000 passagers sont bloqués dans l'Oise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La gare du Nord, le 12 juin 2012, à Paris.  (JOEL SAGET / AFP)

Des départs en vacances dans la zizanie. Le trafic est perturbé gare du Nord, à Paris, vendredi 26 juillet. La foudre a endommagé des voies ferrées dans le nord de la France, entraînant de nombreux retards. La SNCF n'a pas encore annoncé d'heure à laquelle le trafic pourrait reprendre normalement. 

La ligne TGV entre Lille et Paris "en train de se rétablir"

"Les deux voies de la ligne à grande vitesse sont bloquées, empêchant les départs de Lille et de Paris", a annoncé la SNCF en début de soirée. Les TGV qui devaient circuler sur ces voies ont donc été "détournés sur une ligne classique, ce qui [a occasionné] des retards estimés entre 1h30 et 3 heures pour l'instant", a-t-elle prévenu.  

"Nous sommes en train de récupérer la ligne à grande vitesse, explique-t-on à la SNCF. Les voies encombrées par des chutes d'arbres ont été dégagées. Le trafic est en train de se rétablir. Les retards évoqués dans un premier temps sont en train de se résorber." Pour le moment, la SNCF reste prudente quant à d'éventuelles annulations. Les TER, eux, ne sont pas touchés. 

Les deux trains immobilisés en Picardie sont repartis

Vers 20h30, la SNCF a annoncé que le TGV et l'Eurostar bloqués dans la Somme avaient repris leur chemin. A bord de ces deux trains, 1 000 passagers étaient immobilisés "depuis 18 h,18h15, du côté de Ressons-sur-Matz, en Picardie", avait déclaré une porte-parole de la SNCF à Lille.

A l'origine de cette panne : l'absence d'alimentation électrique, à cause, selon toute probabilité, d'une panne de transformateur due à un orage, a indiqué la SNCF.

"Nous sommes bloqués depuis plus d'une heure et demie en pleine voie", avait expliqué à l'AFP un voyageur qui se rendait à Paris depuis Londres, interrogé par téléphone vers 19h30. "Comme il semble ne plus y avoir d'électricité, la climatisation est également éteinte depuis plus d'une heure et il fait une chaleur incroyable dans l'Eurostar, alors qu'il y a beaucoup de bébés et aussi des femmes enceintes", avait-il déploré. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.