"Tout va bien, ils se réjouissent à l'idée de manger un très bon plat chaud", assure la fille de l'aventurier Mike Horn

Mike Horn et Børge Ousland, partis en expédition sur la banquise arctique, ont été secourus à cause des difficultés subies lors de leur traversée.

Borge Ousland (à gauche) et Mike Horn (à droite) posant le 8 décembre 2019 après leur arrivée au bateau brise-glace Lance dans les eaux norvégiennes de l\'océan Arctique.
Borge Ousland (à gauche) et Mike Horn (à droite) posant le 8 décembre 2019 après leur arrivée au bateau brise-glace Lance dans les eaux norvégiennes de l'océan Arctique. (AFP PHOTO / MIKE HORN SARL / ETIENNE CLARET)

"D'après les nouvelles que j'ai reçues de l'équipe qui est avec eux sur le bateau, tout va bien", assure Annika Horn, la fille de l'explorateur sud-africain à franceinfo. Le sud-africain Mike Horn et son acolyte norvégien Børge Ousland ont été secourus dimanche 8 décembre par l'équipage d'un bateau norvégien. Ils étaient partis mi-août pour une expédition à travers le Pôle Nord. Ils ont été forcés de modifier leur itinéraire, à cause de la fragilité de la glace, ce qui a ralenti leur progression. Ils arrivaient à court de vivres.

Deux membres de l'équipage d'un bateau norvégien sont venus à leur rencontre pour leur apporter du ravitaillement vendredi et ils ont terminé à quatre l'expédition. Ils ont atteint le bateau lors de la journée de dimanche et devraient "être arrivés en Norvège d'ici trois ou quatre jours", indique Annika Horn.

Ils rigolent, ils sont de bonne humeur et racontent déjà plein d'histoiresAnnika Hornà franceinfo

"Je pense qu'ils sont très heureux de voir du monde, mais bien sûr, ils sont fatigués, ils ont besoin de se reposer, et ils se réjouissaient énormément de manger un très bon plat chaud, explique Annika, la fille de l'explorateur. Ils ont quelques gelures qui doivent être soignées, ils ont besoin d'une bonne douche, mais leur état de santé, je ne le connais pas encore." Annika Horn sait seulement que les deux explorateurs ont "perdu toute leur graisse. Ils n'ont plus de muscle. Ils sont vraiment arrivés à bout de leur énergie".

"Je le connais par cœur, il sera reparti dans quelques mois !"

Selon elle, les deux explorateurs n'ont pas utilisé les rations apportées par les deux Norvégiens venus à leur rencontre : "Ils voulaient arriver seuls, même s'ils étaient accompagnés par les Norvégiens pour ces derniers 20 km. C'était très important pour eux après trois mois sur la glace. Je suis très contente qu'ils soient arrivés à la fin de leur expédition par leur propres moyens."

"J'ai toujours été très fière de mon père", assure Annika Horn qui ajoute : "On a eu beaucoup de moments d'inquiétude, mais c'est un peu la philosophie de la famille, de toujours croire qu'il arrivera au bout. Même si à certains moments c'était très difficile, de savoir qu'on ne peut pas faire grand-chose depuis la maison."

Mike Horn pourra-t-il encore repartir après pareille mésaventure ? "J'aimerais dire non parce qu'il mérite une pause, mais je pense qu'il ne la veut pas, sa pause, sourit Annika Horn. Il va rentrer à la maison, il va se reposer, il va peut-être dire : ce n'est plus pour moi... Mais je le connais par cœur, il va se tourner les pouces un moment et il va dire : bon, ben il faut que je reparte... je peux presque vous garantir qu'il sera reparti dans quelques mois !"