Patrimoine : deux mois en solitaire pour sauver les phares du littoral

Des associations tentent de récolter des fonds afin de sauver des phares de notre littoral. Aujourd'hui un homme a décidé de séjourner, seul, durant 60 jours sur le phare de Tévennec, dans le Finistère.

FRANCE 2

Marc Pointud, un passionné de patrimoine qui est aussi président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises, a décidé de passer 60 jours sur le phare de Tévennec (Finistère) en étant isolé. Son but est de sensibiliser l'opinion et tenter de lever des fonds, car ce phare situé sur un îlot rocheux n'a plus de gardien depuis 1910. "Le fait de s'isoler sur un phare pendant deux mois, c'est un peu devenir un gardien de phare d'une certaine façon", explique-t-il.

Une résidence pour des artistes 

L'association de Marc Pointud a un grand projet pour le phare : le transformer en maison d'accueil pour des artistes. Panneaux solaires, eau, vivres, matériel et 400 kilos de fret seraient apportés pour retaper le bâtiment. Mais le coût des travaux est estimé à 2 millions d'euros.

En France,  130 phares sont répertoriés, et seuls 89 sont protégés par un classement aux monuments historiques. Beaucoup d'autres sont délabrés et auraient besoin de donateurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)