VIDEO. En Russie, les images d'un ours polaire observé à 800 km de son habitat naturel inquiètent

Une vidéo, qui a fait le tour du monde, montre un ours polaire secouru à des centaines de kilomètres de son habitat naturel. Pour l'association Greenpeace, c'est une nouvelle illustration du changement climatique.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lentement, il nage les quelques derniers mètres qui le séparent de la rive, puis il se hisse péniblement sur la glace. Cet ours polaire n'a plus que la peau sur les os. Ici en Russie, dans ce village de Tilichiki, c'est la première fois qu'on observe un ours polaire. Celui-ci aurait parcouru au moins 800 km depuis Tchoukotka, au nord-est de la Russie, son habitat naturel, pour trouver de la nourriture.

"Il cherche de nouvelles façons de survivre"

Selon le militant écologiste Vladimir Chuprov, c'est la conséquence de la fonte des glaces. "Quand la banquise disparaît, c'est le lieu de chasse et de vie des ours qui disparaît. Avec le changement climatique, l'Arctique se réchauffe et l'espace de vie de l'ours polaire diminue. Il cherche maintenant de nouvelles façons de survivre", explique-t-il. Les autorités russes ont décidé maintenant d'endormir l'ours pour le ramener dans sa région d'origine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ours polaire sur la banquise, près de l\'île de Spitzberg (Norvège), en août 2016.
Un ours polaire sur la banquise, près de l'île de Spitzberg (Norvège), en août 2016. (THIERRY VEZON / BIOSPHOTO / AFP)