Russie : des ours polaires aux portes d’un village

En Russie, dans le district de Tchoukotka, des ours polaires ont été aperçus aux abords d’un village. Il s'agit de l’une des conséquences du réchauffement climatique.

france 2

En marge du sommet de la COP25 à Madrid (Espagne), les effets du réchauffement climatique continuent de se faire sentir. L’image de plus de 50 ours polaires rassemblés aux abords d’un village de 800 habitants situé dans le district de Tchoukotka (Russie), dans l’extrême nord du pays interroge. La glace de la banquise n’étant pas assez solide pour leur permettre de chasser, les animaux se sont rapprochés pour essayer de trouver de la nourriture.    

Les ours deviennent dépendants de l’Homme

Sur cette scène tournée par un drone, on voit les ours se nourrir de carcasses de morse. Normalement, leur banquise leur offre un terrain de chasse suffisant. Cette année, la glace a un bon mois de retard. Faute de nourriture accessible, les ours perdent peu à peu leur instinct de survie. Ils se nourrissent dans les poubelles des villes et deviennent dépendants de l’Homme pour leur survie. Pour les scientifiques, c’est inquiétant. "Rien ne garantit ensuite que les ours ne reviendront pas près des villes, ils sont bien assez intelligents pour se rappeler où ils étaient nourris à leur faim", confie Dmitri Orechkine, géographe université de Moscou.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le district de Tchoukotka, des ours polaires ont été aperçus aux abords d’un village. Il s\'agit de l’une des conséquences du réchauffement climatique.
Dans le district de Tchoukotka, des ours polaires ont été aperçus aux abords d’un village. Il s'agit de l’une des conséquences du réchauffement climatique. (France 2)