Ariège : le chasseur mordu par une ourse hors de danger

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
M.-C.Delouvrié, D. Breysse, N.Trau - franceinfo
France Télévisions

Une ourse a attaqué un chasseur samedi 20 novembre en Ariège lors d'une battue aux sangliers. L'ourse a été abattue. Le débat autour de la cohabitation entre l'homme et l'animal dans le massif du Couserans est relancé.

Le corps de l'ourse a été récupéré par hélicoptère, à plus de 1.200 mètres d'altitude dimanche 21 novembre, puis transporté par les gendarmes afin de réaliser une autopsie. Il s'agit d'une femelle abattue samedi après-midi dans le massif du Couserans (Ariège) par un chasseur qui a croisé sa route lors d'une battue aux sangliers. Gravement blessé aux jambes, l'homme de 78 ans a été hospitalisé et il est hors de danger dimanche soir.

Les oursonnes assez grandes pour vivre seules

Réintroduits dans les Pyrénées il y a 25 ans, les ours seraient plus d’une soixantaine actuellement. C’est la première fois que l'animal s’en prend à l’homme depuis sa réintroduction dans cette région. Pour Sabine Matraine, présidente de l’association Pays de l’ours, cette attaque ne doit pas remettre en cause leur présence. "Il y aura toujours des ours, point. Donc maintenant, c’est comment on fait pour améliorer les moyens de cohabitation", explique-t-elle. En ce qui concerne les deux oursonnes orphelines, elles pourraient être âgées d’environ dix mois et seraient suffisamment grandes pour survivre sans leur mère cet hiver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.