Cet article date de plus de deux ans.

Musique douce, "gilets jaunes" ou ours sur glace : le cru 2018 des vœux des politiques

Les responsables politiques se sont pliés à l'exercice des voeux de Noël sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Florian Philippot au siège du parti Les Patriotes en décembre 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Les responsables politiques ont formulé leurs traditionnels vœux de Noël, destinés aux Français mais aussi à leurs adversaires politiques.

Chacun son style : Laurent Wauquiez démarre en douceur avant de lancer les hostilités : "Personnellement, je n'ai jamais cru aux illusions du macronisme." 

Pas de musique douce pour Marine Le Pen, ragaillardie par le mouvement des "gilets jaunes" : "Réjouissons-nous qu'à l'occasion du mouvement populaire des 'gilets jaunes' le peuple français se soit levé !" 

Florian Philippot en a lui aussi après Emmanuel Macron : "On ne va pas se laisser marcher dessus par Macron et ce qu'il incarne, c'est-à-dire les forces de la finance".

Mais Florian Philippot a surtout un problème avec son matériel. On espère qu’il a trouvé un micro tout neuf au pied du sapin.

Le président n’a pas répondu à ces attaques. Emmanuel Macron s’est contenté d’un petit mot mardi 25 décembre au matin :

Benoît Hamon et Jean-Christophe Lagarde ont illustré leur message d’un sapin de Noël lumineux.

Enfin, Ségolène Royal a choisi une vidéo dans l'esprit Disney : on y voit deux ours sur la glace, l’un est en train d’aider l’autre à se relever pour finalement patiner avec grâce, sans doute un message subliminal pour l’écologiste Yannick Jadot qui a refusé de un tandem avec elle pour les élections européennes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Noël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.