"Emmenons les enfants aux tombes avec un cœur de rennes" : quand une intelligence artificielle tente de composer un chant de Noël

En étudiant une liste de 240 chansons de Noël, un réseau neuronal a tenté d'en reproduire un à sa sauce. 

Des personnes chantent des chants de Noël, dans un stade de Berlin (Allemagne), samedi 23 décembre 2017. 
Des personnes chantent des chants de Noël, dans un stade de Berlin (Allemagne), samedi 23 décembre 2017.  (HANNIBAL HANSCHKE / REUTERS)

Une intelligence artificielle peut apprendre à conduire une voiture ou à reconnaître des visages et des objets, mais elle ne parvient pas à reproduire l'esprit de Noël. Une chercheuse américaine, qui travaille sur un algorithme permettant à une machine d'apprendre par elle-même (un "réseau neuronal"), a demandé à cette intelligence artificielle d'écrire une chanson pour les fêtes, raconte Slate.fr, samedi 23 décembre.

Pour cela, elle lui a donné accès "à une liste des 240 meilleurs chants de Noël" à étudier, explique le site. Or, le résultat est plutôt décevant : si le réseau a réussi à reprendre la structure des chansons de Noël traditionnelles, les paroles sont plutôt catastrophiques, explique la scientifique Janelle Shane sur son blog (lien en anglais). 

"Bébé Santa, et le Danseur, et Curry en bas"

Traduites par Slate.fr, les paroles de ce chant de Noël sont pour le moins curieuses : "L’histoire de la cheminée / Bébé Santa a porté le doux Jésus-Christ / Bébé Santa a porté le doux Jésus-Christ / Fa la la la la la, la la la la la la la la", a composé l'intelligence artificielle. 

Emmenons les enfants aux tombes ! / Avec un cœur de renne / Mais plus un étranger / Bébé Santa, et le Danseur, et Curry en bas.Une intelligence artificielle

Selon Slate.fr, le réseau neuronal a toutefois progressé. Lui qui a d'abord enchaîné des suites de lettres incohérentes, a finalement compris que "chaque strophe devait commencer par une majuscule et qu’il fallait passer à la ligne pour écrire la suivante".  Il s'est même permis d'innover : "Les mots 'Curry' et 'Dingle' ne faisaient parti d’aucun des chants de référence. L’algorithme a pris la décision de les inventer en jugeant que ceux-ci iraient bien dans une chanson de Noël", poursuit le site.