Économie : hausse des crédits à la consommation

Trois milliards d'euros de crédit à la consommation ont été accordés en juin dernier, à la sortie du confinement. Un record depuis 2012, UFC Que Choisir s'inquiète d'une hausse des impayés et dénonce des publicités jugées racoleuses. 

France 2

Entre l'arrivée de Noël, les frustrations du confinement et un budget un peu plus serré en raison de la crise, les crédits à la consommation sont-ils le remède ? "Je refuse catégoriquement, je pense que c'est pire que mieux, si on ne peut pas acheter, on n'achète pas", explique une passante au micro de France Télévision, mercredi 16 décembre. "C'est une bonne chose, il faut aider au maximum les gens dans cette conjoncture", rapporte un riverain. 

Record depuis 2012

En juin, au lendemain du confinement, trois milliards d'euros ont été distribués, un record depuis 2012. Ces dernières semaines, les publicités fleurissent pour contracter des prêts à la consommation. Une situation dénoncée par une association de consommateurs : "vous avez un reflux très important des publicités (...) alors que ce sont des charges très importantes et que vous avez des établissements privés qui sont moins vigilants avant d'octroyer des crédits à la consommation", explique Matthieu Robin, de l'association UFC Que Choisir. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une banque Société générale à Ouistreham, en Normandie, le 28 octobre 2019. 
Une banque Société générale à Ouistreham, en Normandie, le 28 octobre 2019.  (SAMEER AL-DOUMY / AFP)