Nature : les stages de survie ont la cote

A Le Rozel, en Dordogne, les stages de survie en pleine nature connaissent un succès fou.

France 3

Un couteau et c'est tout. Dans la forêt de Dordogne, près de Le Rozel, une dizaine d'individus doivent se débrouiller pour survivre dans la nature par leurs propres moyens. Juristes, pompiers et charpentiers... Ils sont seuls sous la direction de leur guide. "C'est toujours, faire les trois choses essentielles : le feu, l'abri et l'eau. C'est le trio infernal, il faut toujours avoir ces trois trucs", explique celui-ci.

Une survie alternative

Un stage de survie c'est avant tout être observateur, et avoir l'esprit curieux. "Coquelicots, navets sauvages, ou orties, dans la nature la cueillette est riche", indique la journaliste. Pourquoi ces stages de survie connaissent-il un tel succès ? "Ça part d'un constat en fait", explique François, webmaster. "Dans le mode de vie occidental on est complètement coupé, déconnecté de la nature. Je pense à ça des fois, si je suis parachuté comme ça dans la nature, je suis capable de mourir de fin alors qu'il y a plein de choses a portée de main". Retrouver un savoir ancestral, telle est au final la mission de ces stages de survie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les participants au \"stage de survie\" tentent de faire du feu, le 15 novembre 2012 près d\'Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire). 
Les participants au "stage de survie" tentent de faire du feu, le 15 novembre 2012 près d'Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire).  (SALOME LEGRAND / FRANCETV INFO)