Les secrets du décaféiné

Le déca a du succès. Plus d'un milliard de tasses sont bues chaque année. Il est devenu un incontournable. 

FRANCE 2

Les Français consomment 30 milliards de tasses de café chaque année. Parmi elles, un peu plus de 4 % sont des décas. Du café sans caféine, le concept fait bondir les plus grands amoureux "du petit noir". Les clichés ont la vie dure.

Mais le déca est-il un vrai café ? Dans la ville du café, à Trieste (Italie) France 2 a visité une entreprise spécialisée dans la décaféination. Le café est reçu ici par sac de 60 kilos en provenance d'Inde, de Colombie ou du Pérou. "L'extraction doit être faite sur le café encore vert pour éviter que le processus fasse disparaître les arômes. S'il est bien préparé et bien conservé, on ne sent pas la différence au goût entre du café décaféiné et non décaféiné", assure Massimiliano Fabian, directeur général de "Demus".

Un café contrôlé

Le dichlorométhane, composé chimique, permet de décrocher la caféine des grains de café. Le taux de caféine doit être inférieur à 0,1 %. Selon un scientifique rencontré par France 2, il n'y a aucun risque de toxicité avec le dichlorométhane présent en quantité très limitée.

Le JT
Les autres sujets du JT