En Louisiane, on garde les prisons avec des chiens-loups

Le plus grand centre de haute sécurité des Etats-Unis a formé 80 animaux pour surveiller les détenus. 

Le centre pénitentiaire de Louisiane (Etats-Unis) a formé des chiens-loups pour surveiller la prison et éviter les évasions. 
Le centre pénitentiaire de Louisiane (Etats-Unis) a formé des chiens-loups pour surveiller la prison et éviter les évasions.  (DAVID TIPLING / THE IMAGE BANK / GETTY IMAGES)

L'homme est un loup pour l'homme. Le centre pénitentiaire de l'Etat de Louisiane (Etats-Unis) a eu cette idée pour le moins saugrenue : former des loups bâtards à surveiller l'établissement de 73 km² et ses 5 000 détenus, rapporte Le Figaro jeudi 2 août. 

Objectif : réduire les coûts et la masse salariale. Le plus grand centre de haute sécurité des Etats-Unis, situé dans la petite ville d'Angola, vient en effet de licencier 105 des 1 200 gardiens et 35 des 42 agents de surveillance. Face à la réduction des effectifs et du budget, l'établissement a choisi l'an dernier d'introduire 80 chiens-loups dans le périmètre de sécurité. La facture s'est considérablement allégée, explique le quotidien. Et pour cause : l'entretien des bêtes coûte 48 000 euros par an, alors que le salaire annuel d'un gardien équivaut à 27 000 euros. 

"Vous pouvez courir, ils vous rattraperont"

Les nouveaux gardiens sont principalement des chiens de la race des malamutes (venant d'Alaska) croisés avec des loups gris. Pesant plus de 55 kilos, ils ont pour mission de sécuriser la gigantesque enceinte de l'établissement, et surtout de prévenir les évasions.

Comme l'explique le capitaine et éleveur Robert Tyler cité par le Wall Street Journal (lien payant en anglais), les animaux surveillent environ 300 mètres chacun et gardent les hautes grilles électrisées. Le tout "très vite". En atteste le témoignage d'un détenu de la prison rapporté par Le Figaro : "Vous pouvez toujours courir, mais ils vous rattraperont."