Cet article date de plus de neuf ans.

La robe en lait en bonne voie vers nos dressings

Une designeuse allemande a gagné un prix pour cette invention qualifiée de révolutionnaire par l'association allemande de recherche sur le textile. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Anke Domaske (à droite) travaille sur un modèle de robe en "Qmilch", le 8 novembre 2011 à Hanovre (Allemagne). (MICHAEL SOHN / AP / SIPA)

Il ressemble à de la soie mais peut se laver comme du coton : un nouveau textile à base de lait pourrait bientôt faire son apparition dans les armoires. Une designeuse et biochimiste allemande de 28 ans, Anke Domaske, a reçu un prix pour cette invention, relate la radio publique américaine NPR, mercredi 16 novembre. 

Le Qmilch ("q" pour qualité et "milch" pour lait, en allemand) est écologique et convient très bien aux personnes victimes d'allergies de la peau. Pour l'association allemande pour la recherche sur le textile, cette nouvelle matière pourrait révolutionner l'industrie. 

La biochimiste s'est concentrée sur une protéine de lait, la caséine. Après deux ans de recherche et d'essais, elle et son équipe sont parvenus à transformer cette protéine en une poudre. Bouillie, celle-ci peut ensuite être tressée pour devenir un tissu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bizarre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.