À la découverte du port de Guilvinec, premier port de pêche artisanale

Quelque 18 tonnes de poissons sont déchargées du port de Guilvinec (Finistère), tous les ans.

FRANCE 2

Pour son feuilleton de la semaine, une équipe de France 2 s'est rendue au port de Guilvinec, premier port de pêche artisanale, à la rencontre des pêcheurs et mareyeurs. Chaque année, une centaine de bateaux déchargent 18 000 tonnes de poissons.
La lotte compte parmi les poissons-star des ventes. Ici, ce poisson constitue 30% des ventes. Plus de 4 000 tonnes de lottes ont été vendues, l'année dernière. "C'est vraiment l'espèce phare du port". Il n'y a pas d'équivalent. Le Guilvinec est vraiment le port du département de la lotte", confirme Grégory, directeur de la criée de Guilvinec.

100 tonnes de marchandises vendues

L'espèce, comme les autres, est vendue sous la criée. "Dès qu'un lot intéresse un mareyeur, le mareyeur appuie sur son petit boitier ou à distance par l'intermédiaire de son clavier", précise l'un d'entre eux. Au total, 100 tonnes de marchandises ont été vendues ce matin-là.

Le JT
Les autres sujets du JT