Paris : les versions divergent sur l'intrusion à la Pitié Salpêtrière

Mercredi 1er mai à Paris, plusieurs dizaines de personnes ont tenté de pénétrer à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière. Les versions divergent sur les raisons de cette intrusion.

FRANCE 3

Des manifestants exfiltrés d'un hôpital par les forces de l'ordre. Mercredi 1er mai, en marge des manifestations traditionnelles de la fête du Travail, des dizaines d'individus ont tenté de pénétrer dans l'enceinte de la Pitié Salpêtrière à Paris. Les faits ont aussitôt été dénoncés par le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner : "Des gens ont attaqué un hôpital". Comment des manifestants se sont-ils retrouvés au sein de l'établissement ?

Des évacuations musclées

Aux alentours de 16 heures, alors que les affrontements se multiplient entre manifestants et forces de l'ordre, une partie des individus fuit par un portail donnant directement dans l'enceinte de l'hôpital. Immédiatement, des CRS se mettent à leur poursuite, créant un mouvement de panique : une cinquantaine de personnes tentent de se réfugier dans le service réanimation. Certains manifestants seront évacués par les forces de l'ordre de manière très musclée.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de l\'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, jeudi 2 mai 2019 à Paris.
L'entrée de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, jeudi 2 mai 2019 à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)