Intrusion à la Pitié-Salpêtrière

Une enquête a été ouverte à la suite de l'intrusion de plusieurs dizaines de personnes mercredi 1er mai 2019 dans l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, en marge du cortège syndical du 1er-Mai, a indiqué jeudi le parquet.

En fin d'après-midi mercredi, des dizaines de personnes ont fait brièvement irruption dans l'enceinte de cet établissement, situé sur le parcours de la manifestation. Selon le ministre de l'Intérieur et l'hôpital, certains ont ensuite tenté de pénétrer dans un service de réanimation avant d'être délogés par la police.

Jeudi en marge d'un déplacement, le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé un geste "totalement irresponsable". Mais plusieurs témoignages et vidéos, diffusés sur les réseaux sociaux, laissent penser que des manifestants auraient pu chercher à se réfugier dans l'enceinte de l'hôpital pour échapper aux charges des forces de l'ordre ou à l'air saturé de gaz lacrymogènes.

12