Muguet : qui sont les vendeurs du 1er mai ?

Comme chaque 1er mai, au moins 50 millions de brins de muguet seront vendus en une journée. La loi aurtorise sous certaines conditions les particuliers à vendre du muguet.

France 3

Dans la famille Pierre, on ramasse du muguet de père en fils, près de Dijon (Côte-d'Or), dans la forêt de Citeaux. Ces fleuristes d'un jour ne peuvent vendre leur récolte que le 1er mai, seul moment de l'année où cette vente à la sauvette est autorisée. Mais les réglementations sont très strictes : ils doivent vendre uniquement du muguet sauvage, ne pas s'installer à proximité d'un fleuriste, et ne pas utiliser de table ou de tréteau.

100 millions d'euros

Dans cette boutique parisienne où cinq personnes s'attellent à la confection des bouquets, ce fleuriste constate que ces règles ne sont pas toujours respectées : "Quand je vais à Rungis,  je retrouve des gens qui achètent du muguet à la sauvette, qu'on retrouve dans la rue et ça c'est pas tolérable", relate Nabil Belkacem. Et pour cause : pour lui, le muguet, c'est une des meilleures ventes de l'année en une seule journée. Officiellement, le chiffre d'affaires s'établit à 25 millions pour la profession. Mais avec la vente à la sauvette, il atteindrait près de 100 millions d'euros.    

Le JT
Les autres sujets du JT
Une salariée d\'une entreprise horticole produisant du muguet près de Nantes. 
Une salariée d'une entreprise horticole produisant du muguet près de Nantes.  (GEORGES GOBET / AFP)