1er-Mai : les commerces se barricadent

Les commerçants parisiens se préparent à d'éventuelles violences lors de la manifestation du 1er mai et préfèrent se barricader.

FRANCE 2

Il y a un an, sa concession automobile était dévastée par les flammes. Aujourd'hui, Christian Noël n'a pas encore été indemnisé par les assurances. Il appréhende aujourd'hui ce nouveau 1er-Mai et de nouvelles dégradations. Ces ouvriers se sont activés tout au long de la journée du mardi 30 avril pour barricader les commerces se trouvant sur le chemin des manifestations du lendemain. Tous resteront fermés tout au long de la journée, par mesure de sécurité, pour limiter la casse de l'an dernier.

Journée cruciale pour les fleuristes

Une fleuriste reçoit son stock de muguet, elle doit réaliser un tiers de son chiffre d'affaires annuel le 1er-Mai. Elle ne baissera pas le rideau, la journée de mercredi est une journée cruciale pour son activité. La plupart des commerces ont été protégés, même le commissariat de la place d'Italie a pris des allures de forteresse. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants marchent devant la boutique Longchamp, dont les vitrines ont été remplacées par des panneaux de bois.
Des passants marchent devant la boutique Longchamp, dont les vitrines ont été remplacées par des panneaux de bois. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)