Découverte : le parc national des Pyrénées

a revoir

Présenté parMarie-Sophie Lacarrau

Diffusé le 18/08/2014Durée : 00h39

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

On poursuit avec notre série de la semaine. La France est le pays le plus visité au monde. Paris attire mais notre territoire compte bien d'autres trésors, comme les parcs nationaux, 10 au total. On commence dans les Pyrénées.

Au-delà des crêtes, on découvre son décor dans toute sa majesté. Le parc national des Pyrénées. couronné par cette muraille de granit, le cirque de Gavarnie, patrimoine mondial de l'Unesco. Partout ailleurs, des lacs accessibles aux randonneurs à condition de traverser la mer de nuages.

On entre dans le parc national, on va aller vers le lac de Suyen qui j'espère sera au-dessus du brouillard.

Guillaume Levrel est guide de moyenne montagne. Avec lui nous parcourons le Val d'Azun, l'une des six vallées du parc, un écrin de tranquillité enveloppé de brume.

J'essaie de prendre des truites. J'enseigne à mon fiston la pêche à la mouche. Il se débrouille pas mal! Pêcher dans les Pyrénées, c'est magique. Les zones préservées en France, ça devient très rare.

En un instant, la vallée se montre enfin. De l'eau partout, cristalline dans le lac de Suyen, vive dans les ruisseaux qui musardent.

C'est un peu frais. Je vais pas rester longtemps (rire).

L'eau s'est répandue partout, y avait quoi avant.

Avant, il y avait le glacier. Il y a 8.000 ans, la vallée ici était bouchée par le glacier. Il partait du Balaïtous et il allait jusqu'à Lourdes! Toutes les vallées étaient complètement bouchées par ça. L'homme ne s'est installé dans la vallée d'Azun qu'après cette période.

Il y a cent ans, les bergers passaient l'été dans cette vallée, aujourd'hui encore très pastorale. au coeur des estives. Je vais vous montrer une toue: l'habitat traditionnel des bergers des Pyrénées.

Un simple refuge construit sous un bloc de granit déposé par les glaciers. Jean-Pierre Cazaux n'a pas connu cette vie rude, mais cet éleveur perpétue la tradition du fromage de brebis.

Cette tomme a combien d'affinage.

Trois mois.

C'est super bon.

Vous êtes sûr de votre produit.

Oui, les gens reviennent, il est unique. Le fromage c'est comme le vin, ça dépend de la nourriture des animaux, de la saison.

Avant de redescendre, une dernière surprise. Cet isard, l'emblème des Pyrénées. Pour mieux l'observer, il faut descendre dans la vallée, dans le parc animalier d'Argelès-Gazost, qui préserve des espèces sauvages, parfois protégées comme l'ours brun. D'autres, plus connues, sont goulues et gourmandes. Les marmottes sont les vedettes du parc.

C'est assez spécial, c'est marrant.

Elles étaient toutes douces, c'était très bien.

On vient tous les ans. Il adore, c'est génial pour les enfants.

Tous ces animaux se cachent dans le parc des Pyrénées où la chasse est interdite, pour que cette nature retrouve ses lois et son équilibre.

Le JT
Les autres sujets du JT