La tour de David, bidonville de 45 étages à Caracas

Aperçue dans la série "Homeland", cette tour gigantesque située dans le quartier des affaires de la capitale vénézuélienne abrite aujourd'hui plus de 3 000 personnes.

116
C'est une tour un peu plus haute que les autres située dans le quartier d'affaires de Caracas, la capitale du Venezuela. JORGE SILVA / REUTERS
216
Pourtant, le Centro financiero confinanzas, plus connu sous le nom de tour de David, n'abrite pas des bureaux mais des squatteurs. JORGE SILVA / REUTERS
316
La construction de ce gratte-ciel de 45 étages a débuté en 1990 sous l'impulsion du financier David Brillembourg, qui rêvait d'un Wall Street vénézuélien. JORGE SILVA / REUTERS
416
Mais la mort de ce dernier, en 1993, et la crise financière qui a suivi en 1994 ont stoppé net la construction de l'édifice. JORGE SILVA / REUTERS
516
L'immeuble est alors achevé à environ 60%, mais au-delà du 28e étage, les travaux de gros œuvre ne sont pas très avancés, ce qui explique pourquoi personne ne les occupe encore aujourd'hui.  JORGE SILVA / REUTERS
616
Pourtant, en 2007, face aux problèmes de logement dans la capitale, la mairie de Caracas autorise des sans-abri à investir le premier étage de la tour. JORGE SILVA / REUTERS
716
En 2013, environ 3 600 personnes vivent au sein de l'immeuble moyennant un loyer de 170 bolivars (environ 20 euros), qui sert principalement à financer une patrouille de sécurité 24 h/24. JORGE SILVA / REUTERS
816
Bien que la tour soit dépourvue d'ascenseurs, de balustrades et de certains murs, l'électricité et l'eau sont présentes à certains étages grâce à la débrouillardise des habitants. JORGE SILVA / REUTERS
916
Le gratte-ciel possède en outre un héliport et de grands balcons utilisés pour faire des barbecues. JORGE SILVA / REUTERS
1016
Des petits commerces ont ouvert au sein de la tour. On trouve par exemple un dentiste (sans autorisation d'exercer), un coiffeur, un institut de beauté et de nombreuses épiceries.   JORGE SILVA / REUTERS
1116
La tour de David est aujourd'hui une véritable petite ville dans laquelle on peut vivre sans jamais avoir besoin d'en sortir. JORGE SILVA / REUTERS
1216
Les fans de la série Homeland ont découvert le bâtiment dans la troisième saison de la série, même si les scènes ont en réalité été tournées à Porto Rico. JORGE SILVA / REUTERS
1316
Contrairement à ce que l'on voit dans la série, il n'y a pas que des trafiquants de drogue dans la tour. La plupart des squatteurs sont de simples familles qui ne gagnent pas suffisamment d'argent pour payer un appartement en ville. JORGE SILVA / REUTERS
1416
Si la tour n'est pas le coupe-gorge décrit par certains médias qui la qualifient fréquemment de "tour de la terreur", elle n'en est pas moins dangereuse. Certaines cages d'escaliers vides ont déjà coûté la vie à quatre personnes. JORGE SILVA / REUTERS
1516
Aujourd'hui encore, la tour de David est la troisième plus haute tour du pays. JORGE SILVA / REUTERS
1616
Et comme le raconte un de ses habitants au photographe Jorge Silva, le caractère exceptionnel de ce bidonville fait de ses habitants "les plus riches parmi les pauvres". JORGE SILVA / REUTERS