Pologne : le pays veut-il réécrire l'Histoire ?

La Pologne souhaite sanctionner à l'aide d'une loi ceux qui utilisent l'expression "camp de concentration polonais" pour qualifier les camps des nazis. Une loi qui interdirait aussi d'évoquer l'implication de certains Polonais dans l'extermination des juifs.

FRANCE 2

73 ans après la libération du camp d'Auschwitz, la mémoire des victimes de la Shoah est-elle sur le point d'être bafouée en Pologne ? Les députés du pays viennent d'adopter la première version d'un texte controversé. Il vise à défendre l'image de la Pologne et prévoit de punir de peines allant jusqu'à l'emprisonnement quiconque évoquerait la responsabilité du pays dans le génocide des juifs. L'expression "camp de la mort polonais" serait par exemple interdite.

Exalter le patriotisme polonais

La Pologne fut pourtant le théâtre de nombreux massacres durant la Deuxième Guerre mondiale. Le gouvernement polonais considère que ces crimes doivent être imputés à l'Allemagne nazie et non à l'État ou à la nation polonaise. Le texte a provoqué la colère du gouvernement israélien. Le rôle de certains Polonais dans le génocide est incontestable. La version finale de cette loi peut encore être modifiée. Le parti nationaliste au pouvoir a déjà cherché plusieurs fois à imposer sa version de faits historiques pour exalter le patriotisme polonais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fleur sur un barbelé du camp d\'Auschwitz en Pologne.
Une fleur sur un barbelé du camp d'Auschwitz en Pologne. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)