18 juin 1940 : le témoignage d'un résistant de la France libre

Depuis Londres (Royaume-Uni), le général de Gaulle prononçait le 18 juin 1940 son appel à une résistance de la France libre. Le 13 Heures a recueilli le témoignage de l'un des 7 000 résistants, âgé de 20 ans à l'époque.

FRANCE 2

Le 18 juin 1840, le général de Gaulle prononce depuis Londres (Royaume-Uni), sur les ondes de la BBC, son appel à résister à l'Allemagne nazie. Une requête entendue par une poignée d'auditeurs. Parmi eux, Jacques Roos, 20 ans et étudiant en droit. "Je suis dans l'état d'esprit de celui qui pense que la guerre n'est pas finie. L'armée qui était intacte, l'aviation, la marine. On avait tout. Qu'est ce qu'il manquait ? Rien, il manquait le courage", détaille le résistant.

Une rencontre marquante avec le général de Gaulle

Il tente d'embarquer clandestinement pour l'Angleterre pour entamer la résistance afin de rejoindre les Forces françaises libres. À Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) le 23 juin 1940, un cargo l'emmène à Plymouth (Royaume-Uni) et il rencontre Charles de Gaulle le 7 juillet. "C'est quelqu'un, la façon dont il avait de se tenir, sa réserve. Il avait la classe", détaille Jacques Roos. Il s'engage pendant cinq ans dans les Forces françaises libres. Il était resté discret sur son engagement après la guerre, qui s'est achevée en 1945.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef de l\'Etat Emmanuel Macron préside la cérémonie commémorant l\'appel lancé par le général de Gaulle en juin 1940, pour la résistance française, contre l\'Allemagne nazie, au Mémorial du Mont Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), le 18 juin 2018.  
Le chef de l'Etat Emmanuel Macron préside la cérémonie commémorant l'appel lancé par le général de Gaulle en juin 1940, pour la résistance française, contre l'Allemagne nazie, au Mémorial du Mont Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), le 18 juin 2018.   (CHARLES PLATIAU/AFP)