Crues exceptionnelles : explications

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 05/05/2013Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le plan a limité les dégâts.

On va essayer de cerner le phénomène et faire un peu de prospective. Bonsoir Philippe Verdier, on parle de crues exceptionnelles, on le disait hier soir, jamais vues en Côte d'Or depuis 1965. Comment l'expliquer.

Philippe Verdier: En 1965, il avait plu deux fois plus mais le terrain était moins défavorable. L'hiver a été très humide, le printemps aussi. Regarder en avril, cette zone bleue qui se distingue sur la carte. C'est le nord de la Bourgogne, le sud de la Champagne. Nous avons eu deux fois plus que d'habitude. Et puis début mai, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : Ce sont les orages de jeudi et vendredi. Ils ont apporté l'équivalent de trois semaines de pluies en quelques heures Les précipitations se déversent brutalement, sur des sols saturés d'eau et surtout des nappes phréatiques pleines, ce n'est pas arrive depuis une dizaine d'années. L'eau n'est pas absorbée, elle ruisselle, c'est l'inondation.

Marie Drucker : Que va-t-il se passer cette semaine ? Il semble qu'il faille s'attendre à de nouvelles pluies.

Philippe Verdier : La situation météo restera critique dans les trois prochains jours car localement sous les orages, il est possible d'avoir des pluies. Elles seront moins importantes mais peuvent retarder un retour à la normale. Ajoutons qu'ailleurs, de grands fleuves sont en crue et donc sous surveillance : Le Rhône, la Seine et la Loire.

Regardez cette image de la Loire cette après-midi à hauteur d'Orléans.

Le JT
Les autres sujets du JT