Crash d'avion au Mali : analyse des boîtes noires en cours

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 28/07/2014Durée : 00h39

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour comprendre ce qui s'est passé jeudi dans le ciel malien, l'analyse des deux boîtes noires. Elles ont été retrouvées et sont actuellement acheminées vers Paris. L'un des deux enregistreurs de vol pourrait être endommagé. Les boîtes noires sont pourtant prévues pour résister à des chocs extrêmement violents.

Les enregistreurs de vol de l'avion ont été placés sous scellés, et remis officiellement à la France, après avoir été présentés à la presse par les autorités maliennes et algériennes hier soir à Bamako. Deux boîtes noires contenant des éléments d'enquête essentiels. Dans la première, jusqu'à 1300 paramètres de vol: altitude, vitesse, état des moteurs. Dans la seconde, deux heures d'enregistrements sonores. Tous les bruits du cockpit. Dés données stockées sur ces ptites cartes qui vont étré décryptées dans ces locaux par les enquêteurs par les enqêteurs du BEA, le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses.

Nous avons des informations qui correspondent à la voix du pilote, la voix du copilote, une piste dédiée à l'interphonie entre les pilotes et les hôtesses, ainsi que l'enregistrement de ce qui se passe dans le poste de pilotage.

La boîte noire contenant les conversations des pilotes, a été partiellement endommagée par l'impact, mais les données devraient être quand même exploitables.

Ces boîtes noires sont faites pour résister à des conditions extrêmes, comme trois tonnes de pression : vous mettez un caillon de 3 T sur la boîte et elle résite comme elle supporte plus de 30 minutes à 1.100 degrés, et pouvoir rester des jours et des jour en mer par 6.000 m de fond.

Le dernier exemple le plus probant est celui du vol Rio-Paris. Les boîtes noires retrouvées en 2011 au fond de l'océan, deux ans après la disparition de l'Airbus d'Air France, avaient permis aux enquêteurs de reconstituer avec précision les événements ayant conduit à l'accident.

En Ukraine, les enquêteurs néerlandais et australiens tentent d'accéder à la zone du crash de l'avion de la Malysia Airlines.

Le JT
Les autres sujets du JT